Le mot des présidents

Le mot du responsable technique

Mot présidents.JPG
Mot Casa.JPG

1938

Création de l'USPF

1996

Montée en PH

2015

Montée en DSR

2017

Montée en DH

Création du terrain Synthétique

Création du GF Phil'Coul

2019

Montée en R1

1970

Création du complexe des Chevrets

2014

Montée en DRH

2016

Premier employé à temps plein

2018

80 ans du club

Deuxième employé à temps partiel

2020

Montée en N3

Deuxième employé à temps plein

L'histoire de l'USPF à l'occasion des 60 ans du club en 2018

Par notre président Bernard GRASSET de 1988 à 2000 et 2003 à 2004

 

"L’Union Sportive Philibertine à 60 ans, mais déjà en 1932 à l’initiative de René Lefèvre une bande de copain se réunissait pour jouer des matches de football. M. de La Robrie, René Lefèvre et Raymond Coeslier entouraient les  joueurs de l’époque. Georges Rotard, 1er gardien de but ici présent, et Georges Guilé, toujours vivant, faisaient parti du groupe ainsi composé : Bonnet - Moisdon - Jubert - Amiand - Boube - Chabanon - Doré - Raboin - Blanchard et Gattepaille qui fut pendant plus de 15 ans la cheville ouvrière du club.

Que serait l’USP sans ces pionniers qui se déplaçaient à vélo et qui ne trouvaient souvent qu’un trou d’eau pour faire la toilette d’après match.

 

La passion du foot les tient, c’est décidé, le 28 août 1938 l’U.S.P est officiellement créée. Son 1er président Georges Guilé et son secrétaire Raymond Coeslier paraphent les statuts.

 

Pour les terrains de jeu, on va jouer les nomades. De la prairie route des Guitières au complexe sportif actuel de l’allée des Chevrets.

Quelques champs feront l’affaire :

- La Piletière à l’angle de la route de St Lumine et de Machecoul.

- Dans les marais (allée des Chevrets, déjà) où se trouve la station d’épuration.

- Le champs à Chéreaux, route de Machecoul (à l’emplacement de l’école Notre Dame de la Clarté).

- La prairie des Aveneaux.

- Un champ près du chemin de fer à l’emplacement du plan d’eau

- Le terrain de Plaisance de 1943 à 1974.

 

Mais revenons aux équipes et aux périodes qui ont marquées la vie du club.

 

De 1938 à 1941 : Rotard, Guillet, Charrier, Lehay, Chanson, Guittenit, Rotard, Brochard, Gattepaille, Denis, Gauthier et Payet. On joue des matches officiels. Mais, c’est le drame de la 2ème guerre mondiale qui brise la jeunesse et déplace les populations, quelques uns sont déportés, en 44/45 il n’y a plus d’équipe.

 

Les canons se taisent enfin, nos canonniers buteurs footballeurs se retrouvent à la Chevrolière pour assouvir leur passion : Roger Lehay, Maurice Gattepaille, Marcel Caraminot, Lumberger (ancien pro) puis Jean Montat représentent St Philbert.

Et l’U.S.P. dans tout cela ? Tel un phénix renaissant de ses cendres, elle repart grâce à ces amoureux de la balle que sont ses dirigeants : Georges Rotard (Vice-Président) et Gustave Pennetier (Président).

 

De 1950 à 1954 c’est la « Belle Epoque », la grande équipe : Marcel Caraminot, Jean Montat, G Leroux, Lebars, Martin, etc... Ils balaient tout sur leur passage, en coupe, en championnat et grimpent les divisions. Les dirigeants sont compétents et motivés. Pour défendre un dossier (réserve sur licence) ils vont à Rennes au siège de la Ligue de l’Ouest dont fait parti le district de Loire inférieur de l’époque. Ils se déplacent à trois (Pennetier, Rotard) en voiture et gagnent mais l’adversaire est coriace et fait appel à Paris au siège de la Fédération. Gustave Pennetier, le Président, fait le déplacement, match à rejouer, c’est la déception. Nos philibertins rageurs vont remporter ce match 5/1 et ainsi remercier de la plus belle façon leurs dirigeants. A cette époque un jeune commence à faire connaître son talent à l’USP. Jean Lefort qui jouera en 1966 les 16ème de finale de la coupe de France à Bastia avec Challans.

 

Fin des années 50. Il est difficile de remplacer tant de bons joueurs, quelques uns deviennent dirigeants. Le Président Pennetier laisse sa place à Claude Vincendeau. 1960.André Picot ancien joueur est élu président Le football devient de plus en plus populaire. Les équipes de jeunes sont plus nombreuses, de bons entraîneurs sont de passage à St Philbert sur le terrain de Plaisance : Rico, J. C. Berto, C. Chanson etc... Puis, François Chanson assurera à son tour la présidence une dizaine d’année.

 

Les années 70. La population augmente, le nombre de joueurs à l’U.S.P. également. La municipalité décide de créer un complexe sportif allée des Chevrets. Septembre 1974 marquera le 1er match et la 1ère victoire suivie de nombreuses autres bien sûr.

 

1974, une nouvelle équipe dirigeante se met en place sous la présidence de Henri Deniaud, elle va connaître son heure de gloire avec 2 montées de son équipe A qui va jouer au plus haut niveau du district.

 

Des entraîneurs marqueront de leur empreinte leur passage à St Philbert : J.P. Allard (actuel Conseiller Technique Départemental de Loire Atlantique), Yves Ardouin, Louis-Marie Bécot et Dominique Huvellin sous la présidence de André Nepveu.

 

1987 : changement de président.

 

87/90 : La formation des jeunes est à l’ordre du jour pour les dirigeants de l’USP et les éducateurs que sont Gaby  Gobin et Bernard Martin. Les années passent trop vite.

 

1991 marque l’arrivée comme entraîneur de Jean-Pascal Philippon commerçant Philibertin, il est joueur au meilleur niveau, il a connu La Roche sur Yon D2 et Challans. Il est jeune mais bien vite il va savoir faire passer son message. 1ère année, 1ère montée. 6 années trop rapidement passées avec toi Jean-Pascal, 3 accessions, pour l’équipe A, 6 tours en coupe de France, 1 quart de finale de la Coupe de l’Atlantique des seniors A, 1 qualification en poule finale Gambardella pour les juniors avec un voyage mémorable à Guingamp contre En Avant, au stade du Roudourou et bien sur cette accession à la Promotion d’Honneur tant espérée par tous les philibertins. La formation des jeunes a porté ses fruits, elle reste un des objectifs prioritaires du club.

1998, avec Stéphane Cominges comme entraîneur, a vu l’U.S.P. confirmée dans sa position d’équipe de ligue grâce également à tous ses dirigeants, ses éducateurs, Bernard Trélohan depuis plusieurs années, et tous ceux (traceurs de terrain, barmans etc...) qui oeuvrent 10 mois sur 12 (12 pour les secrétaires) pour que les jeunes de St Philbert puissent s’épanouir dans les meilleurs conditions, collectivement, c’est la raison du football; dans le respect des autres qu’ils soient dirigeants, joueurs, éducateurs ou arbitres.

 

Permettez moi de dire un merci particulier à la COFF pour son aide. Peu de club peuvent s’enorgueillir d’une telle démarche des joueurs qui ont su se prendre en charge et participer à la vie du club.

 

Je n’oublierai pas les sponsors sans qui rien ne serait possible : Ballons, Maillots, Vestes de Coach, Survêtements, etc...

(...)

J’invite, j’exhorte les jeunes et les moins jeunes de l’U.S.P. à oser s’investir et prendre des responsabilités dans le club comme l’on fait vos aînés depuis 6 décennies. Je tiens à remercier tous les membres du bureau et spécialement les secrétaires qui ont une tâche bien difficile, plus particulièrement Brigitte Villocq. Les féminines ont leur place au sein de notre club comme Sabrina Saupin joueuse depuis plusieurs année, ainsi que toutes les épouses qui tout au long de l’année donnent de leur temps et ont la patience de nous attendre... quelque fois."